LE CABARET ET LE THEATRE

 

JRdansleMedecinmalgrelui

 

Après une tournée au Canada avec la troupe des "Burlesques de Paris", fondée pendant la guerre, Jean Richard est engagé dans un cabaret de la rive droite, L'Amiral, où, pendant neuf ans, il joue des revues avec Darry Cowl, Roger Pierre et Jean-Marc Thibault. C'est à l'Amiral qu'il crée le personnage de Claudius Binoche, le « gars de Champignol », qui lui amène le succès, mais aussi une étiquette d'amuseur public .

Remarqué par Bruno Coquatrix, directeur du célèbre music Hall l’Olympia, Jean Richard devient tête d’affiche avec ses sketchs. Il présente en plus sur scène un numéro avec une lionne !

Dans ces années 50, Jean Richard fréquente le Tabarin, un cabaret de Pigalle, où se produit une "ravissante débutante, blonde", Anick Tanguy, qui exécute un numéro de danse en forme de parodie de dressage. Jean Richard en tombe amoureux, l'entraîne à l'Amiral où elle participe aux spectacles et l'épouse en 1957. Ils auront un fils, prénommé Jean-Pierre, né en 1958.

Parallèlement au cabaret, Jean joue sur toutes les grands scènes de boulevard parisiennes où ses pièces obtiennent un très grand succès : « Demeure chaste et pure », « Noix de Coco » entre autres …