Les organisations les plus récentes

 

  • L'A.J.E.B (Association de Jumelage Ezimé-Bessines)
    • Association crée juste après ASCOBE
    • Elle compte un représentant de chaque quartier ou de chaque comité
  • Comité de gestion du dispensaire
  • 3 comités de parents d'élèves : collègue et 2 groupes scolaires
  • Comité de gestion des matériels : gere tout le matériel à disposition de l'AJEB
  • Comité bibliothèque

 

5Biblietkomlan

  • Comité des groupements de producteurs
  • Comité villageois de l'eau 

6Eau

  • Comité des jeunes
  • Bureau des activités sportives
  • 2 O.N.G sont égalements présentes
    • BORNEFONDEN : Ong Danoise installée dans le village, prend en charge l'éducation et la santé des enfants défavorisés

 

 Jardin d'enfant

Ainsi on comprend mieux le fonctionnement démocratique du village d’Ezimé. On sent aussi comment l’information peut circuler rapidement, en partant soit du Conseil de Village, soit de l’AJEB, soit des Comités.

Directrice Born Fonden et délégation de Bessines

On peut réunir rapidement la population sur la place, pour une décision commune ou pour une information.

Chaque villageois se doit de travailler pour le village, une fois par semaine (quand nécessaire), le Jeudi. Ainsi pour la construction du CEG, le travail commençait à partir de 6 h du matin. Chacun travaillant à son rythme pour une tache définie (un certain nombre de tours de portage d’eau, de sable..), une partie de la matinée, et quelque fois en fin d’après-midi si l’avancement des travaux le nécessitait. A part les enfants et collégiens et les « vieux » ou « vieilles », chacun doit participer à la tâche. Les collégiens ont aussi été associés pendant certains créneaux de leur horaire scolaire.

Le Secrétaire du jumelage à Ezimé, a souvent utilisé l’expression :

  • Auto-promotion Communautaire du Village pour décrire à la fois ce schéma d’organisation, les décisions, les travaux, les projets d’activités générant des ressources. Enfin, il faut dire que ce type de fonctionnement est presque exceptionnel et que le Village d’Ezimé est parfois cité en exemple par certaines instances togolaises en ce qui concerne son fonctionnement et son jumelage-coopération.